La futur école se situe à environ 2km de la maison. Elle semble toute neuve, belle, agréable... les enfants, enfin surtout Léa, s'y voient déjà.

La semaine dernière j'ai donc inscrit les enfants à la mairie pour la futur rentrée, le 16 août ici.

Léa passe au CM2 et Robin au CE2.
Lors de l'incription j' ai appris, avec surprise, que l'école du quartier n'aurait peur-être pas de place pour les accueillir.
L'école dispose de 11 classes de la maternelle au primaire. Selon la mairie, les niveaux (CM2 et CE2) dans lesquels entrent les enfants n'obligent pas à les prendre dans l'établissement ni à l'ouverture d'une classe supplémentaire. Apparemment ils seraient rentrés au CP et CE2 l'école était dans l'obligation de les prendre!

Passé cet instant de surprise, moi qui pensait que l'école du quartier était tenue d'acceuillir TOUS les enfants du...quartier...Je demande si  les enfants peuvent être inscrit dans l'école qui se situe un peu plus bas, environ 7km...ça aurait été simple mais non, même problème avec cette école, même nombre de place, même soucis d'éffectif...

On en saura plus lundi ou mardi prochain lors de la reprise des directeurs.

Dans l'eventualité où ces 2 écoles n'aient plus de place, le monsieur de la mairie m'a conseillé de ne pas m'inquiéter...Saint-Pierre dispose de beaucoup d'école primaire. Il n'a pas su me dire si une proche de la maison aurait de la place!!! Avec tout ça on est avancé...

Qu'on ne s'affole pas pour autant...la rentrée du 16 août est fortement compromise. Le manque de ressource ((financière) pour embaucher des contrats aidés (surveillance de la cantine, nettoyage des communs...) a poussé les municipalités à reporter la rentrée vers une date ultérieur. En gros tant qu'ils n'ont pas d'aide de l'état pour embaucher le personnel communal, les marmailles restent chez eux!

Alors OK pour du personnel supplémentaire, mais du personnel qualifié?!

Je me souviens trop bien de la maternelle de Robin, grande section, où 3 gamines se sont fait la malles pendant la cantine car les taties ne surveillaient pas/mal les enfants. Une maman qui passait dans le quartier (à presque 2km de l'école quand même...) et connaissant une des " fugueuses" à ramener les enfants à l'école...


Egoïstement j'espère juste que la situation va être vite débloquée, c'est pas que j'ai hâte qu'ils retournent à l'école mais presque...